Infos Pratiques

CHIENS DANGEREUX
01/10/2012

CHIENS DANGEREUX

1-Les différentes catégories définies par la loi du 06/01/1999 - Catégorie 1 : chiens d’attaque : Ces chiens ne sont pas de race, c’est-à-dire qu’ils ne sont pas inscrits au livre des origines française (LOF). Ce sont les « pit-bulls », assimilables aux chiens de race Staffordshire terrier ou american Staffordshire terrier, les « bœr bulls » assimilables aux chiens de race mastiff et les chiens assimilables à la race tosa. - Catégorie 2 : chiens de garde et de défense : Il s’agit des rottweilers, inscrits ou non au LOF et des chiens de race american Staffordshire terrier, Staffordshire terrier ou tosa obligatoirement inscrits au LOF. Pour les chiens qui ne sont pas inscrits au LOF (ceux-ci étant directement en catégorie 2), l’appartenance à la catégorie 1 est donc définie par des critères morphologiques et non raciaux : l’appartenance à une catégorie doit être établie par un vétérinaire et sur un chien adulte.       2-Les obligations pour les chiens de catégorie 1 ou 2 Catégorie 1 - Interdiction de cession et d’acquisition. - Obligation de stérilisation (par voie chirurgicale avec certificat vétérinaire). - Accès interdit aux transports en commun, aux lieux publics (à l’exception de la voie publique) et aux locaux ouverts au public. - Stationnement interdit dans les parties communes des immeubles collectifs. - Ils doivent être muselés et tenus en laisse par une personne majeure sur la voie publique. Catégorie 2 - Accès possible aux transports en commun, aux lieux publics et aux locaux ouverts au public. - Mais ils doivent toujours être muselés et tenus en laisse par une personne majeure. Attention, les maires peuvent prendre des dispositions supplémentaires par arrêté municipal : il est important de s’informer de ces particularités auprès de sa commune.       3-Le permis de détention La détention des chiens des catégories 1 et 2 est interdite : - Aux mineurs (- de 18 ans). - Aux majeurs sous tutelle (sauf autorisation du juge des tutelles). - Aux personnes condamnées pour crime ou délit inscrit au bulletin n°2 du casier judiciaire. - Aux personnes auxquelles la propriété ou la garde d’un chien a été retirée pour cause de danger pour les personnes ou les animaux domestiques (dérogation possible par le maire si cette décision date de plus de 10 ans, en fonction du comportement du demandeur).   La détention des chiens des catégories 1 et 2 est subordonnée à la délivrance d’un permis de détention par le maire de la commune où le détenteur de l’animal réside. La délivrance de ce permis est subordonnée à la production de : - L’identification du chien. - La vaccination antirabique du chien, en cours de validité. - Une assurance qui garantit la responsabilité civile du détenteur du chien pour les dommages causés aux tiers par l’animal (y compris aux membres de la famille). - La stérilisation des chiens mâles et femelles de catégorie 1. - L’obtention, par le détenteur du chien, de l’attestation d’aptitude. - L’évaluation comportementale effectuée par un vétérinaire. Si le chien n’a pas atteint l’âge auquel cette évaluation doit être réalisée, il est délivré un permis provisoire à son détenteur (le propriétaire du chien, ou la personne qui en a la garde en permanence). - La vaccination antirabique et l’assurance doivent être communiquées à la mairie tous les ans et l’évaluation comportementale à chaque fois que sa validité arrive à son terme (ceci est défini à chaque évaluation).       4-L'attestation d'aptitudes Son objectif est de sensibiliser les propriétaires sur le développement des chiens, leur éducation, la prévention des accidents, le dépistage des troubles comportementaux. Les structures qui auront la charge de délivrer cet enseignement et l’attestation d’aptitude qui le sanctionnera, ne sont pas définies pour l’instant. On peut penser que cette attestation sera certainement délivrée après une formation théorique assurée par un club canin, un éducateur, un dresseur ou un vétérinaire. Le détenteur provisoire du chien (garde pour les vacances par exemple) n’est pas soumis à l’obtention de cette attestation.       5-L’évaluation comportementale Elle est réalisée par un vétérinaire inscrit sur une liste à la Direction des Services vétérinaires, liste qui doit être communiquée par le maire de la commune ou réside le propriétaire du chien. Elle classe le chien selon une échelle de dangerosité allant de 1 à 4. Elle précise les contextes exigeant des précautions particulières, les mesures appropriées pour éviter les accidents, les catégories de personnes à maintenir éloignées du chien, et définit le délai au terme duquel l’animal devra à nouveau être évalué. Elle ne décide rien, mais fournit au décideur (maire, préfet ou juge) les éléments qui lui permettront de prendre des décisions argumentées. L’autorité qui a demandé l’évaluation en reçoit une copie, et elle reste la seule à prendre des décisions et à vérifier leur mise en œuvre. Le prix de cette évaluation est fixée librement par le vétérinaire, son règlement étant à la charge du propriétaire ou du détenteur permanent du chien. Cette évaluation comportementale permet de définir le danger potentiel d’un chien en particulier. Quatre niveaux de risques sont définis : - Premier niveau : pas de risque de dangerosité. - Deuxième niveau : Danger faible pour certaines personnes ou dans certaines situations. - Troisième niveau : Dangerosité critique pour certaines personnes ou dans certaines situations. - Quatrième niveau : Dangerosité élevée pour certaines personnes ou dans certaines situations. En fonction de niveau défini pour le chien concerné, le vétérinaire pourra proposer des mesures préventives et un suivi. L’évaluation devra être renouvelée : - Trois ans après la première évaluation pour les niveaux 2. - Deux ans après la première évaluation pour les niveaux 3. - Un an après la première évaluation pour les niveaux 4. Lorsque le chien atteint un niveau 4, le vétérinaire peut informer le propriétaire ou la personne qui s’occupe du chien, de l’intérêt de placer l’animal dans un lieu de détention approprié ou de faire procéder à son euthanasie. Échéances de mise en conformité de l’évaluation comportementale : - Les chiens de catégorie 1 et 2 doivent subir une évaluation comportementale entre 8 et 12 mois d’âge. - Les propriétaires de chiens de catégorie 1 ont jusqu’au 21/12/2008 pour faire procéder à l’évaluation de leur chien. - Les propriétaires de chiens de catégorie 2 ont jusqu’au 21/12/2009 pour faire procéder à l’évaluation de leur chien. - Les propriétaires de chiens des catégories 1 et 2 ont jusqu’au 21/12/2009 pour obtenir le permis de détention. - Pour être valable juridiquement, une évaluation comportementale doit avoir été demandée par le maire du lieu de résidence du chien : la demande est nécessairement écrite et signée de ce dernier, elle doit désigner précisément le chien par son identification. - Le maire doit communiquer la liste départementale des vétérinaires réalisant les évaluations.       6-Bases réglementaires et liens - Art. L211-11 à L211-28 du code rural (loi 2008-582 du 20 juin 2008). - Art. R211-3, D211-3-1, R211-5, D211-5-2, R211-6, R211-7 du code rural. - Loi 99-5 du 6 janvier 1999. - Arrêté du 27 avril 1999. - Arrêté du 29 décembre 1999. - Décret du 4 septembre 2008-12-050 Pour toute information consulter le site : http://www.legifrance.gouv.fr/   Artémis  
IDENTIFICATION
01/10/2012

IDENTIFICATION

L’identification est obligatoire car elle permet aisément d’associer l’animal aux documents sanitaires. De même, il est conseillé de toujours voyager avec le carnet de vaccination à jour, ne serait-ce qu’en cas de besoin au cours du séjour. Les aéroports français exigent toujours cette formalité, notamment dans le but de ne pas voir revenir un animal dans leurs services pour non-conformité. En France, depuis le décret du 28 août 1991 suivi de l’article 276-2 du Code Rural, l’identification des chiens et des chats est obligatoire : - Pour tous les chiens de plus de 4 mois nés après le 6 janvier 1999 - Pour tous les chats de plus de 7 mois nés après le 1er janvier 2012     Pourquoi faire identifier votre animal - Cela permet de le retrouver plus facilement s’il est perdu. - C’est un moyen supplémentaire de dissuasion face au risque de vol. - C’est une meilleure garantie de la santé du chien lors de son achat. - Cela permet de renforcer le contrôle du commerce de chiens et de chats.   De plus, l'identification de votre animal est légalement obligatoire dans les situations suivantes : - Pour tous les chiens de plus de 4 mois ((Loi N°99-5 du 6 janvier 1999). - Pour tous les chats de plus de 7 mois nés après le 1er janvier 2012.    - Lors de tout changement de propriétaire ou avant toute cession à titre gratuit ou onéreux. - Lorsqu'un animal transite par des établissements d'élevage ou de vente. - Lors de séjour dans les campings, les pensions ou les centres de vacances. - Lorsque l'animal est présenté dans les concours et expositions. - Par ailleurs, pour les animaux vaccinés contre la rage, le certificat de vaccination antirabique n'est légalement valable que si l'animal est identifié.     Méthodes d'identification L’identification peut se faire par tatouage (arrêté du 30 juin 1992 modifié par l’arrêté du 2 juillet 2001 mais depuis 2011 le tatouage n'est plus reconnu par l'Union Européen, il ne reste valable qu'en France intra-muros) ou par radiofréquence (puce électronique implantée sous la peau) (arrêté du 2 juillet 2001).    La puce électronique est un petit cylindre d’une dizaine de millimètres en matériau biocompatible qui remplace l'ancien tatouage à l’encre des animaux de compagnie. Placée sous la peau du cou par une injection indolore réalisée par un vétérinaire, sans anesthésie, la puce électronique permet grâce à un code à 15 chiffres d’identifier les animaux de compagnie « ad vitam aeternam ». La lecture du numéro de la puce électronique se fait ensuite à l'aide d'un lecteur que l'on passe au niveau de l'encolure et qui va "lire" la puce. Nombreux sont encore les chiens et les chats à l’intérieur du territoire français qui échappent à la règle, mais cette identification s’avère essentielle dès lors que l’animal quitte le territoire aussi bien vers l’étranger que vers un département ou un territoire d’outre-mer. Pour voyager au sein de l’Union européenne, l’animal doit obligatoirement disposer d’une identification par puce électronique. Attention : Les animaux identifiés par tatouage avant le 03 juillet 2011 pourront continuer à voyager au sein de l’UE pourvu qu’il soit clairement lisible. Concernant les mouvements avec un pays autre que membre de l’UE, les exigences varient : la plupart des pays acceptent les deux techniques alors que certains pays exigent l’identification électronique.     Documents d'identification Les documents d’identification (carte de tatouage ou d’identification électronique) devront être présentés aux postes de contrôle. Les postes douaniers peuvent vérifier l’identification électronique à l’aide d’un lecteur norme ISO. Cette mesure d’identification est également régie par le règlement européen CE n° 998/2003. Ce règlement concerne les conditions de police sanitaire applicables aux mouvements non commerciaux d’animaux de compagnie et stipule dans l’article 4, que jusqu’en 2012, les chiens et les chats sont considérés comme identifiés s’ils sont porteurs : - d’un tatouage clairement lisible. - d’un système d’identification électronique (transpondeur). Lorsque ce transpondeur n’est pas conforme à la norme ISO 11784 ou à l’annexe A de la norme ISO 11785, le propriétaire ou la personne physique qui assume la responsabilité de l’animal de compagnie doit, lors de tout contrôle, fournir les moyens nécessaires à la lecture du transpondeur. Quelque soit le système d’identification des animaux, il doit être accompagné de l’indication des données permettant de connaître le nom et l’adresse du propriétaire de l’animal. Après la période de transition, seule l’identification électronique sera acceptée en tant que moyen d’identification. Attention ! Que votre animal soit identifié par puce électronique ou tatouage, n’oubliez pas de signaler tout changement d’adresse, de téléphone ou encore de propriétaire. Ainsi, vous retrouverez votre animal plus facilement en cas de perte ou de fugue de votre animal. Pour les chiens comme pour les chats, renseignez-vous auprès de l'I-Cad : https://www.i-cad.fr/index.php   Artémis
QUELS VACCINS POUR MON CHIEN ?
01/10/2012

QUELS VACCINS POUR MON CHIEN ?

Contre quelles maladies vacciner mon chien ? De nombreuses maladies peuvent atteindre les chiens. Des vaccins existent contre les plus dangereuses ou les plus contagieuses. Grâce à ces vaccinations certaines maladies ont bien rétrocédées mais nous restons vigilants. Attention certaines sont des zoonoses (voir article correspondant dans la rubrique "Infos pratiques"), c'est à dire des maladies transmissibles à l'Homme ! La maladie de Carré Maladie très contagieuse due à un virus, elle sévit toujours en France et concerne les animaux de tous âges en s'acharnant principalement sur les chiots de mère non vaccinée. Elle peut entraîner des symptômes variables tels que des troubles digestifs (vomissements, diarrhées), respiratoires, nerveux, oculaires ou encore dermatologiques. Son évolution est bien souvent mortelle. L'hépatite de Rubarth Cette maladie contagieuse est due à un virus entraînant de la fièvre et une atteinte grave du foie se traduisant par des troubles digestifs. Du fait de la vaccination c'est heureusement une maladie qui est en régression ! Une victoire de la prévention. La parvovirose Elle est extrêmement contagieuse , surtout quand on possède plusieurs chiens ! Elle est due à un virus et se traduit par une gastro-entérite hémorragique sévère conduisant souvent à la mort de l'animal, surtout chez les jeunes. Le virus est extrêmement résistant dans le milieu extérieur au point où on peut retrouver le virus plusieurs mois après un simple nettoyage sur le trottoir dans nos rues. La contamination peut se faire simplement quand un animal non protégé renifle les déjections d'un animal contaminé ou quand vous marchez dans la rue et ramener le virus sous vos chaussures dans votre domicile. La vaccination des chiots contre cette maladie peut débuter dès l'âge de 5 semaines, selon les zones à risque. Votre vétérinaire vous conseillera sur le protocole à suivre sur votre animal. La leptospirose Elle est due à des bactéries, appelées leptospires, qui  sont véhiculées par l'urine des rongeurs et peuvent contaminer de nombreuses espèces animales ainsi que l'Homme . C'est ce qu'on appelle une zoonose . La leptospirose se traduit par une gastro-entérite hémorragique et/ou un ictère et une insuffisance rénale. Les animaux peuvent se contaminer dans des zones d'eau stagnante comme les lacs, marécages, rivières mais aussi dans les flaques d'eau d'une ferme ou d'un cour en terre battue... La rage La rage est une maladie contagieuse, transmissible à l'Homme (zoonose) . Elle se traduit par des troubles nerveux conduisant obligatoirement à la mort. Elle fait l'objet d'une surveillance sanitaire stricte qui impose la vaccination pour tous les chiens vivant en zone déclarée infectée. Elle est aussi obligatoire pour les animaux qui voyagent (voir article correspondant dans les "Infos Pratiques") et les chiens de première et deuxième catégorie, tels que définis dans la loi 99-5 du 6/02/99. Des événements récents ont montré que cette maladie pouvait malheureusement encore être d'actualité en France. Les réglementations changeant régulièrement demandez-nous conseil quand à la nécessité de vacciner votre animal. Selon son mode de vie, sa sédentarité et l'actualité des lois nous aviserons. La toux de chenil Elle est caractérisée par une trachéobronchite très contagieuse , touchant surtout les chiens en collectivité (chenil, pension, élevage, exposition…). Elle se transmet par proximité, donc peut se transmettre rapidement dans ces milieux. Peu grave en général, (bien que mortelle dans de rares cas !), cette maladie due à des de nombreux germes : virus (de la famille des Parainfluenzavirus notamment) et bactéries, provoque des trachéo-bronchites, des conjonctivites et des pharyngites d’évolution longue et donc invalidantes. La piroplasmose et la maladie de Lyme Ces deux maladies sont dues à des parasites du sang transmis à votre chien par les tiques. Pour la première, la fatigue, une forte fièvre et l'émission d'urine foncée, sont les symptômes les plus fréquemment rencontrés, sans être les seuls. Des conséquences graves (comme l'insuffisance rénale), voir mortelles peuvent survenir. Pour la seconde, les symptômes sont beaucoup plus difficiles à diagnostiquer. La polyarthrite est la plus courante mais c'est une maladie qui peut facilement devenir chronique, quelque fois incurable et débilitante, et au diagnostic extrêmement complexe. Nous sommes en zone endémique des trois espèces de tiques, donc nous en avons toute l'année et ces maladies sont malheureusement encore fréquentes. La vaccination contre ces deux maladies est possible et fortement conseillé dès le plus jeune âge.     Artémis  
CESSION D'UN CHIEN OU D'UN CHAT
01/10/2012

CESSION D'UN CHIEN OU D'UN CHAT

Il arrive fréquemment que des propriétaires d’une chienne ou d’une chatte soit obligés de trouver de nouvelles familles à de petits chiots ou chatons ! Attention, il faut respecter certaines conditions… - Les animaux doivent être âgés de plus de 8 semaines s’ils sont vendus (et non donnés). - Ils doivent obligatoirement être identifiés par puce électronique ou tatouage qu'ils soient donnés ou vendus. - Ils doivent être accompagnés d'un certificat de cession signé par un vétérinaire. - Si la vaccination n’est pas obligatoire, elle est recommandée. Cela rassure les acheteurs sur l’état de santé des petits. À savoir : depuis le 3 juillet 2011, le tatouage n’est plus reconnu comme moyen d’identification pour voyager avec son animal au sein de l’Union Européenne. La puce électronique est donc fortement recommandée. Pour les chiens La personne qui cède ou vend un chien doit donc fournir un certificat vétérinaire sur lequel seront notées les informations suivantes : - L’identité  du cédant ; - Le document justifiant de l’identification de l’animal ; - Le numéro du passeport s’il a déjà été établi ; - Le certificat vétérinaire de stérilisation si l’animal est stérilisé ; - Les vaccinations déjà réalisées ; - Pour les chiens de race, le document délivré par une fédération nationale agréée ; - La date et le résultat d’une éventuelle évaluation comportementale. Pour les chats Toute cession par un particulier devra être accompagnée d’un certificat de bonne santé établi par un vétérinaire et datant de moins de 5 jours.       Si vous souhaitez acheter ou adopter un animal, exigez que toutes ces formalités soient respectées pour votre sécurité, mais aussi pour limiter les trafics. Artémis
LES ASSURANCES
20/05/2011

LES ASSURANCES

De la même manière que nous assurons notre famille, notre voiture ou notre maison il est possible d’assurer votre animal de compagnie. Il y a malheureusement de fortes probabilités qu'au cours de sa vie il aura besoin de soins hospitaliers, qu'il tombera malade ou qu'il aura un accident nécessitant parfois des soins importants et donc coûteux. Les frais vétérinaires peuvent alors s'élever rapidement. Afin de ne pas se soucier du coût et d'assurer à votre chien ou à votre chat les meilleurs soins qu'il mérite en cas de maladie ou d'accident, il est donc recommandé de souscrire une assurance. Dans la plupart des autres pays, la majorité des animaux sont assurés ce qui permet de mieux les soigner et ce qui simplifie grandement le rapport avec les vétérinaires. Ainsi lorsqu'il nous faut prescrire des examens complémentaires, la barrière de l'argent n'est plus un problème et on peut se concentrer pleinement sur la santé de l'animal. La France est très à la traîne sur ce point ce qui bloque énormément l'évolution et la qualité des soins qu'on peut leur donner. Les bonnes raisons de souscrire: - En plus du remboursement des frais, vous bénéficiez dans la plupart des contrats des prestations suivantes : 1. Une visite annuelle chez votre vétérinaire pour un bilan de santé, remboursée jusqu'à concurrence de 60 / 100 euros selon l'âge de votre animal. 2. Une prise en charge directe en cas d'hospitalisation. 3. Un tarif fixe, qui n'évolue pas avec l'âge jusqu'au 9ème anniversaire de votre animal. 4. Des frais médicaux, chirurgicaux et d'hospitalisation pris en charge à 100%. - Certaines assurances vous proposent également des informations et des conseils pratiques par téléphone : 1. La santé et l'alimentation de votre animal. 2. Les formalités administratives relatives à sa vaccination, son tatouage, les procédures d'inhumation, les démarches à effectuer en cas de perte... 3. Les conditions sanitaires en cas de déplacement à l'étranger. En tout état de cause surveiller bien les clauses de vos contrats pour éviter de souscrire à une assurance qui ne correspond pas à vos besoins. Vous pouvez toujours venir nous demander notre avis. Artémis
VOYAGE A L'ETRANGER
20/05/2011

VOYAGE A L'ETRANGER

Votre animal de compagnie est un citoyen européen à part entière ! Pour circuler librement dans l’ensemble des pays membres de l’Union européenne les chiens et les chats doivent être munis d’un passeport européen. Votre vétérinaire vous délivre ce document officiel qui résume les informations obligatoires : l’identification par puce électronique (ou tatouage pendant une période transitoire), les vaccins et les antécédents médicaux. Ainsi, seul le passeport vous suffit pour voyager en Europe avec votre animal. Formalités : Ces formalités nécessitent parfois 6 mois (voir plus !), donc n’attendez pas le dernier moment. Pour voyager dans les états membres de l’Union européenne, votre animal doit être : - âgé de plus de 3 mois. - identifié par puce électronique. - vacciné contre la rage (plus d’un mois et moins d’un an). - accompagné du passeport européen.   Pour certains pays (notamment le Royaume-Uni, Malte, la Suède, l’Irlande...), il faut en plus que votre animal soit : - testé par un titrage d’anticorps antirabiques au moins égal à 0,5 Ul/mL. - traités contre les tiques et l’échinococcose par un traitement appliqué par le vétérinaire avec un certificat signé de sa main. - acheminé par un moyen de transport reconnu.   P our les autres pays (hors union européenne) les exigeances sont assez similaires mais peuvent présenter des variantes selon les lois actuellement en vigueur.   Enfin, c ertains pays exigeant des mesures complémentaires (période de quarantaine, notamment), c'est pourquoi nous vous recommandons de vous adressez aux représentations diplomatiques en France (ambassades ou consulats) du pays destinataire concerné.     Artémis
TABLEAU DES AGES
20/05/2011

TABLEAU DES AGES

T ableau d'équivalence des âges Voici le tableau de correspondance de l'âge d'un chien et d'un chat par rapport à un humain. Il faut savoir qu'un chien de 3 mois possède la maturité d'un enfant de 3 ans. Qu'à 6 mois, il correspond à un enfant de 10 ans, puis ensuite en fonction de son poids adulte, il sera "adolescent", "adulte", puis "senior" à des âges divers. En fait, plus le chien est de grande taille, moins sont espérance de vie est longue. Pour un chat, la longévité est encore plus longue comme le montre le tableau ci-dessous.Il faut savoir qu'un chien de 3 mois possède la maturité d'un enfant de 3 ans.        Âge réel  1  2  3  4  5   6  7  8  9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21   Chat 19 24 28 32 36 40 44 48 52 56 60 64 68 72 76 80 84 88 94 100 110   Chien <15kg  20  28  32  36  40  44  48  52  56  60  64  68  72  76 80  84 88 94 100 110     Chien 15-40kg   18   27   33   39   45   51   57   63   69   75   80   85   90 96   102 110             Chien >40kg  16 22  31 40  49 58  67  76  85  96  105 112  120                       Artémis  
LES MALADIES TRANSMISSIBLES PAR NOS ANIMAUX
20/05/2011

LES MALADIES TRANSMISSIBLES PAR NOS ANIMAUX

On nomme ces maladies des Zoonoses . Ce sont des maladies transmissibles par l'animal à l'homme.     Les Symptômes - Toxoplasmose : malformations foetales, avortements. - Pasteurellose et Maladie des Griffes du chat   : inflammation voire abcès. L'infection et violente et peut conduire à une hospitalisation. Il faut donc consulter votre médecin si une griffure de chat commence à gonfler et devient douloureuse en quelques heures. - Rage  : mortelle. - Teignes (aussi nommé "herpès circiné") : dépilation, rougeur, démangeaisons. - Leptospirose  : syndrome grippal intense voir mortel. - Vers (Taenia, ascaris) : amaigrissement, démangeaisons anales, coliques. - Gales  : démangeaisons intenses. - Giardiose  : diarrhée. - Listériose  : méningite, avortement, septicémie. - Ornithose (ou Psittacose) du perroquet et apparentés : pseudo-grippe ou broncho-pneumonie. - Salmonellose  : gastro-entérite. - Tularémie  : inflammation ganglionnaire et pseudo-grippe. - Yersiniose  : pseudo appendicite.       Les Modes de contaminations - par la morsure (rage) ou la griffure (maladie des griffes du chat). - par le toucher de l’animal (tularémie du lièvre, teigne du chat). - par l’air expiré par l’animal  (ornithose ou psittacose du perroquet et apparentés). - par l’urine du chien  (leptospirose). - par les selles (toxoplasmose du chat, vers du chien et du chat). - par la mauvaise hygiène (salmonellose des tortues d’eau, listériose par les déjections d’oiseau). La contamination est heureusement très rare, mais en cas de doute, prenez contact avec votre médecin.     Artémis  
CALENDRIER DE CROISSANCE DU CHIOT
20/05/2011

CALENDRIER DE CROISSANCE DU CHIOT

Age du chiot Soins Conseils   Nutrition   8 semaines Primo-vaccination  : Parvovirose, Hépathite de Rubarth, Maladie de Carré, Leptospirose, (Toux de chenil) + Vermifugation Propreté et Traitement anti-parasitaire tous les mois dès cet âge Alimentation spéciale croissance Idéalement, 3 repas par jours jusqu’à 3 mois.   12 semaines Consultation Pédiatrique N°1 avec 2 ème injection de vaccination  : mêmes maladies plus Rage (si 3 mois révolus) + Vermifugation Inhibition de la morsure et de la griffure et début de la Socialisation Passer à deux repas par jour et rester ainsi à l'âge adulte. La gamelle ne doit être laissée à disposition que 15-30 minutes puis retirée.   4 mois    Vermifugation et Consultation Pédiatrique N°2 Education à l’obéissance et surveiller l'absence de dominance   5 mois   Vermifugation     6 mois Consultation pubertaire (Bilan de croissance avec  Radiographie de la dysplasie de la hanche pour les races le nécessitant ) +   Vaccinations éventuelles contre la Piroplasmose et la Maladie de Lyme + Vermifugation Stérilisation : surtout pour les femelles avant les premières chaleurs     Alimentation adulte après la stérilisation pour les petites races 8 mois Entre 8 et 10 mois, l'animal teste à nouveau les limites, il faut resserrer la vis !   9 mois   Vermifugation         (rythme des adultes :   tous les trois mois) En l'absence de stérilisation , alimentation adulte pour les petites races 10 mois   Entre 8 et 10 mois, l'animal teste à nouveau les limites, il faut resserrer la vis !   12 mois Vermifugation   En l'absence de stérilisation , alimentation adulte pour les races moyennes 15 mois Rappel de vaccination (puis rappel de vaccination chaque année) + Vermifugation ...   En l'absence de stérilisation , alimentation adulte pour les grandes races
QUELS VACCINS POUR MON CHAT ?
20/05/2011

QUELS VACCINS POUR MON CHAT ?

Contre quelle maladies vacciner mon chat ? De nombreuses maladies peuvent atteindre les chats. Des vaccins existent contre les plus dangereuses ou les plus contagieuses. Grâce à ces vaccinations certaines maladies ont bien rétrocédées mais nous restons vigilants. Attention certaines sont des zoonoses (voir article correspondant dans la rubrique "Infos pratiques"), c'est à dire des maladies transmissibles à l'Homme ! Le typhus (ou panleucopénie) C'est une maladie extrêmement contagieuse due à un virus se traduisant par une gastro-entérite sévère (vomissements et diarrhée), évoluant vers la mort dans 90% des cas chez les chatons. Elle se transmet très facilement, le virus responsable étant très résistant dans le milieu extérieur : on peut le retrouver plusieurs mois après un simple nettoyage sur le trottoir dans nos rues (mais il est détruit par l'eau de Javel). La contamination peut se faire simplement quand un animal non protégé renifle les déjections d'un animal contaminé ou quand vous marchez dans la rue et ramener le virus sous vos chaussures dans votre domicile. Elle est devenue peu fréquente en France actuellement, notamment grâce à la vaccination, mais l'épidémio-vigilance conseille toujours la vaccination pour éviter toute résurgence. Le coryza C'est une maladie respiratoire très contagieuse se traduisant par une rhinite, une trachéite et une conjonctivite entraînant éternuements, larmoiements et toux. Elle peut aussi s'accompagner d'une baisse d'appétit et parfois être à l'origine de lésions buccales (ulcères sur la langue). Dans certains cas (lors de l'implication du Calicivirus notamment), elle peut même être responsable d'une hospitalisation, ou de décès chez les chatons. Le coryza peut facilement conduire à des séquelles respiratoires ou oculaires graves (souvent connues sous le nom de "coryza chronique"). Cette maladie est très fréquente, elle représente environ 90% des maladies respiratoires du chat. Les chats de tous âges et de toutes races sont atteints, quel que soit leur sexe. Cette maladie est due à une association de virus et de bactéries. Les virus les plus fréquents sont le calicivirus et l'herpes virus. Même si le chat guérit des symptômes, il peut rester porteur des virus et continuer à contaminer d'autres chats ! La chlamydiose Maladie bactérienne, contagieuse se traduisant par une conjonctivite s'accompagnant parfois d'une rhinite et occasionnellement d'une pneumonie, elle n'atteint les grands regroupements d'animaux (élevage notamment). La leucose féline Elle est due à un rétrovirus, le virus leucémogène félin (FeLV en abréviation anglo-saxonne) se traduisant principalement par l'apparition de tumeurs et par une immunodépression qui va s'installer peu à peu et provoquer chez le chat une telle baisse d'immunité que des maladies récurrentes apparaissent. La contamination des chats peut se faire par la salive (en cas de morsure ou de léchage), par l'intermédiaire des litières partagées, par contact nez à nez et par le lait de la mère lors de l'allaitement des chatons. La transmission peut se faire également lors de la gestation. Appelée à tort "Sida du chat", c'est la maladie la plus fréquente de cette espèce. Cette maladie affecte exclusivement le chat, elle n'est pas transmissible à l'homme. Il existe des tests sanguins très simples à réaliser afin de vérifier si le chat est infecté par le virus. Idéalement on réalise ces tests avant les vaccinations, le plus souvent cependant on peut le proposer lors de la stérilisation, pendant que l'animal dort. Le " Sida du chat " (FIV) est dû à un autre virus de la même famille que celui de la leucose féline. Il n'est pas transmissible à l'homme. De la même façon que pour l'homme, il n'existe pas de vaccin actuellement pour prévenir cette maladie. La transmission de ce virus se fait essentiellement par morsure, à l'occasion de bagarres. Comme pour le FeLV, il existe des tests sanguins simples réalisables par votre vétérinaire permettant de dépister une infection par le FIV. La rage La rage est une maladie contagieuse, transmissible à l'Homme (zoonose). Elle se traduit par des troubles nerveux conduisant obligatoirement à la mort. Elle fait l'objet d'une surveillance sanitaire stricte qui impose la vaccination pour tous les chats vivant en zone déclarée infectée. Elle est aussi obligatoire en cas de voyage (Cf. article correspondant dans la rubrique "Infos pratiques"), d'importation et le plus souvent en cas d'exportation (se renseigner auprès de l'ambassade du pays d'exportation).     Artémis
12